LE PROJET


UN PROJET PILOTE

général-après-P1090619-web-700x510La première réalisation du projet Liaisons urbaines a été inaugurée le 25 janvier 2013.

Ce volet intitulé Manger à Porto-Novo, est soutenu par l’Institut Français (Paris) en association avec l’Ecole du patrimoine africain – EPA, porteur du projet, la Cité de l’architecture et du patrimoine et le VIA (Paris).

Il a été réalisé sous la direction artistique de Franck Houndégla, scénographe – muséographe. Gérard Bassalé, directeur du Centre culturel Ouadada, a assuré la coordination artistique de l’opération. Trois concepteurs furent associés à l’équipe : Théodore Dakpogan, sculpteur, François Abléfonlin, peintre, Francis Sessou, architecte.

Le projet s’est élaboré collectivement au fil des visites d’observation et d’enquête sur la usages du site, et des échanges avec la collectivité familiale Agonso Sessou de Dravo qui gère le culte vodoun, le couvent zangbeto et  les emplacements de vente sur la place.

Par l’esprit collectif qui a orienté sa réalisation et sa réalité construite la réalisation est issue d’une synthèse des savoirs et métiers de différentes disciplines : aménagement d’espace, design, art et patrimoine. Bravo à toute l’équipe ainsi qu’aux entreprises et artisans pour ce travail. Merci aux partenaires du projet et à la famille Agonsa Sessou de Dravo pour leur engagement dans cette action concrète.

 

LE PROCESSUS DU PROJET

Une vidéo de Gérard Bassalé 

PRINCIPALES ÉTAPES DE L’OPÉRATION

Août 2012 : mise en place de l’équipe de coordination de l’opération au Bénin ; recherche et présélection de sites à Cotonou et Porto-Novo ; sélection finale du site à Porto-Novo

Octobre – novembre 2012 : rédaction du cahier des charges et identification des concepteurs

Décembre 2012 : conception du projet de réaménagement

Janvier 2013 : réalisation des travaux

25 janvier 2013 : inauguration de l’opération

ORIENTATION GÉNÉRALES DE L’INTERVENTION

- Conforter la lisibilité et l’identité de la place ;

- Améliorer l’apparence, la fonctionnalité et la gestion de cet espace à forte valeur culturelle, patrimoniale et économique ;

- Lier inscription dans le contexte urbain, social et culturel, créativité et pertinence technique : respect des usages, souci de l’intégration urbaine, invention formelle, modes de construction et matériaux adaptés…;

- Nettoyer et réhabiliter le cadre global : déblayage, drainage, transition entre sol et voirie, restauration partielle du temple, restauration portique Zangbeto, badigeon des murs périphériques…;

- créer des structures dédiées à l’activité des « bonnes dames » et le confort des clients et des habitants : lieux de stockage, présentoirs, espace de restauration, mobiliers, assises.

RECHERCHES ET DESSINS DE CONCEPTION

PLACE PUBLIQUE _ 0. Etagepers_Page_10pers_Page_09-2pers_Page_05

pers_Page_01

REGARD PHOTOGRAPHIQUE

En parallèle aux opérations de transformation concrètes d’espaces de proximité, le programme Liaisons urbaines passe commande à des photographes-auteurs, des vidéastes et des chercheurs afin qu’ils apportent leur vision particulière du thème exploré. A Porto-Novo, Ishola Akpo a produit une série photographique consacrée à la restauration de rue, institution de la culture urbaine béninoise. Il la montre par les espaces, les ustensiles et les gestes.

Photos : Ishola Akpo